Rechercher

Fatimata et Issa ...

Dernière mise à jour : févr. 22



1/ Peux-tu te présenter ?

Je suis Fatimata, j'ai 34 ans et je suis l'heureuse maman d'un enfant de 20 mois qui se prénomme Issa. (ndrl en juillet 2020).

2/ Combien d’enfants as-tu ? J'ai 1 enfant vivant, et je suis 3 fois mamange (ndlr : mamange pour désigner ces mamans qui ont perdu leur bébé avant la naissance ou à quelques jours seulement de vie).

3/ Quelles questions te posais-tu avant d’être parent.e ? Je ne me posais pas vraiment de questions avant d'être parent, je voulais être maman depuis mes 15 ans.

Je fais partie d'une fratrie de 4 et j'ai 8 ans de différence avec mon dernier petit frère et je le considérais déjà comme mon bébé à l'époque.

J'aimais m'en occuper, j'ai toujours adoré m'occuper des enfants.

Professionnellement, je travaille beaucoup avec des enfants et des parents donc je croyais déjà avoir toutes les réponses à mes questions sur la parentalité.

4/ A quelle question aurais-tu voulu avoir une réponse sur la parentalité ? Je pensais déjà avoir toutes les réponses car j'étais professionnelle de Santé travaillant avec des enfants et des parents.

5/ Depuis que tu es parent quelle question que tu te posais a trouvé une réponse ? C'est mon enfant et à travers son observation quotidienne que j'ai eu la réponse aux questions que je me posais.

6/ Quelles sont tes inspirations de parentalité ? Je me suis rendue compte qu'on pouvait faire son propre chemin dans la parentalité, sans forcément prendre en modèle ses parents ou même d'autres personnes ou dogme.

Je suis très attachée à la transmission : de mes origines ouest-africaines notamment.

J'essaie au quotidien d'être dans un éducation non genrée, anti raciste bien sûr, inclusive.


7/ Qu’est ce que la parentalité t’a t-elle appris de toi ? La parentalité m'a donnée une puissance!

J'ai gagné confiance en moi à travers les yeux de mon enfant.

J'ai gagné aussi en écoute envers les autres, en empathie.

J'ai appris à déconstruire encore plus tout ce qui nous entoure et à cheminer vers l'acceptation de moi.

La parentalité m'a révélée!

Malgré mon désir de maternité depuis mes 15 ans, et une maternité qui s'est concrétisée à 33 ans, après 2 fausses couches (je n'aime pas du tout ce terme d'ailleurs), je sais que je suis le parent que j'aurai voulu être aujourd'hui.

Je crois que si je l'avais été plus tôt, je n'aurai pas été pareille.

Je me sens à ma place aujourd'hui.

8/ L’objet qui représente ta parentalité ? Je dirai les moyens de portage ( pagne, écharpe, porte bébé).

J'ai toujours porté mon enfant et cette proximité a permis de vraiment l'intégrer à ma vie, on est ensemble en manif, au musée, en promenade, au restau ...

Le portage permet une connexion si particulière entre nous ...

9/ Quels conseils donnerais-tu à l’enfant que tu étais ? Je dirai à l'enfant que j'étais de continuer à croire en ses rêves et de continuer à être ambitieuse!

10/ Quelles sont les grandes joies qui jalonnent ton parcours de parent ? J'ai fait 2 fausses couches et notamment une fausse couche à 18 SA (soit quasiment la moitié de la grossesse) avant d'avoir mon enfant alors je savoure chaque jour la joie d'avoir un enfant en bonne santé à mes cotés.

Je suis heureuse de pouvoir lui transmettre une partie de mes origines en lui parlant exclusivement Soninké, et quelle joie que de l'entendre commencer à dire ses premiers mots en Soninké !

Je suis aussi ravie de pouvoir poursuivre l'allaitement, alors que j'ai repris le travail lorsque mon enfant avait 4 mois.


11/ Si c’était à refaire ? Mon père rencontrerait mon enfant ...

Il est décédé 1 an avant sa naissance.

Mon enfant porte son prénom.

Je parle de lui à mon enfant très souvent afin qu'il le connaisse à travers moi.

Pour le reste, je ne changerai rien d'autre et je remercie la vie de me faire vivre cette expérience de la parentalité chaque jour auprès de mon enfant.



50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout