Rechercher

Comment accueillir le récit des survivant.e.s

Nous vivons dans des sociétés qui ne sont pas faites pour apporter du soutien aux survivant.e.s de violences.

Souvent, quand les survivant.e.s parlent de leurs expériences, la première réaction qu’iels reçoivent est la non-croyance doublée de l’exigence qu’iels doivent prouver que ce qu’iels ont vécu est réel !

C’est une première violence de nos sociétés à l’égard des victimes.

Dans de nombreux cas, il a pu être observé qu’en plus d’avoir subi un traumatisme, les personnes agressées sont maltraitées par l’opinion publique : victim blaming qui renverse la responsabilité de l’agression à la personne agressée et trop peu souvent à l’auteur.e !

.

La culture du viol doit être combattue :

- en apportant support et soutien aux victimes;

- en validant leur expérience;

- en créant et en rendant accessibles les procédures pour qu’elles soient accompagnées;

- en réduisant l’isolement;

- en dispensant une éducation sexuelle pour tout.e.s ainsi que sur les questions des violences physiques, sexuelles, économiques et morales;

- en créant une écologie et un système qui leur permettent d’apaiser leurs traumatismes ! #violences #violencessexuelles #traumatismes #victimes #survivantes #victimblaming #support #soutien #entraide #ecoute #sororeensemble #santementale #guérison.

Source UNWOMEN.ORG


1 vue

Sorore Ensemble